Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

achaisse.over-blog.com

2017 la France des réformes attendues: Etat, Education, Santé,... quelques paragraphes de constat, suivis de quelques paragraphes de réformes. A la fois mémorandum et version de travail, mais toujours rédigé avec le souci de changer ce qui peut l'être, notamment, et avec force, pour la jeunesse. Le livre est édité par Edilivre. Une version électronique est à 1,99€ sur le site de l'éditeur; la version papier est à 9,00€. N'hésitez pas à laisser des commentaires sur ce blog, ou à mécrire à f.achaisse@free.fr

La fin de vie des plus jeunes

Dans mon livre, un chapitre est consacré à la fin de vie.

Il est en accord avec ce que veulent les Français : une fin de vie choisie en temps et en confort pour ceux d'entre nous qui sont condamnés médicalement.

Il apporte aussi une solution dans laquelle on n'oblige pas les médecins à participer à la démarche de fin de vie.

Par contre, j'ai laissé de côté la fin de vie des plus jeunes, des enfants, tellement ce sujet me pesait – il faut dire à ma décharge que dans une association dont je suis membre, il y a eu des enfants en fin de vie, et c'est absolument déchirant de lire leur souffrance, et celle des parents, de la famille, des proches .

Il faut pourtant apporter des solutions légales, donc sans hypocrisie, aux enfants médicalement condamnés et qui souffrent énormément, ou qui ne veulent plus supporter les soins.

Cette fois, la décision repose évidemment sur une collégialité de décisions.

Celle de l'enfant en premier ; mais les équipes soignantes le savent bien, un enfant qui lâche prise, qui abandonne, on le sent, on le voit, on le sait .

Dans cette situation, ceux qui ont la responsabilité légale de l'enfant mineur(e) et les médecins doivent faire le nécessaire pour organiser sans attendre une fin de vie confortable.

Et la loi doit leur reconnaitre ce droit et ce devoir.

 

La fin de vie des plus jeunes

Partager cet article

Repost 0