Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

achaisse.over-blog.com

2017 la France des réformes attendues: Etat, Education, Santé,... quelques paragraphes de constat, suivis de quelques paragraphes de réformes. A la fois mémorandum et version de travail, mais toujours rédigé avec le souci de changer ce qui peut l'être, notamment, et avec force, pour la jeunesse. Le livre est édité par Edilivre. Une version électronique est à 1,99€ sur le site de l'éditeur; la version papier est à 9,00€. N'hésitez pas à laisser des commentaires sur ce blog, ou à mécrire à f.achaisse@free.fr

Le formalisme français, une rigidité qui paralyse (suite)

J'ai déjà cité le pragmatisme chinois pour faire comprendre comment cela marche là-bas ; et peut-être comment cela pourrait marcher ici ; mais cette possibilité demanderait quelques corrections dans nos procédures habituelles :

- en premier le droit à l'essai ; ce qui implique immédiatement le droit à l'échec, et le droit à recommencer ;

- ensuite le droit de ne pas être sanctionné dans l'échec – quand il n'enfreint pas la loi bien sûr -.

Cette palette de droits devrait être comme le sacro-saint principe de précaution – on en reparlera -, à inscrire profondément dans nos méthodes afin qu'elle inspire tous les créateurs de règles , que ce soit aussi bien pour définir les lois, que les règlements administratifs ou autres.

L'article sur les référendums écrit précédemment, est un bon exemple de ce droit à l'essai ; on a effectivement le droit de faire des erreurs, même en répondant à un référendum – mais personne ne dit que c'est toujours le cas bien sûr… et heureusement ! - ; et le droit à l'erreur, le droit à l'essai qui l'induit, ouvre aussi au droit à recommencer, ce qui serait de revoter pour les référendums importants ; étant donné les enjeux, il est aussi prudent de 'sacraliser' le droit à recommencer – à revoter – pour ces mêmes référendums ; donc on revote toujours, même si l'erreur n'est pas manifeste, seul un écart non significatif dans les réponses en % des voix entre les consultations permettra de valider ad finem le référendum .

Le pragmatisme est aussi tout bénéfice pour « essayer » une loi ou un règlement ; admettre que les moules ne soient pas bêtement figés sans marche arrière possible si les réglements ou les lois ne donnent pas de bons résultats au bout d'un délai raisonnable – proportionné à leur objet ou à leur champ d'action – engendre la flexibilité, l'adaptabilité nécessaire à notre monde moderne en constante évolution.

Le formalisme français, une rigidité qui paralyse (suite)

Partager cet article

Repost 0