Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

achaisse.over-blog.com

2017 la France des réformes attendues: Etat, Education, Santé,... quelques paragraphes de constat, suivis de quelques paragraphes de réformes. A la fois mémorandum et version de travail, mais toujours rédigé avec le souci de changer ce qui peut l'être, notamment, et avec force, pour la jeunesse. Le livre est édité par Edilivre. Une version électronique est à 1,99€ sur le site de l'éditeur; la version papier est à 9,00€. N'hésitez pas à laisser des commentaires sur ce blog, ou à mécrire à f.achaisse@free.fr

Le formalisme français, une rigidité qui paralyse

Notre pays souffre du 'formalisme' ; c'est à dire de la non flexibilité de ses structures – si vous remplissez un document Cerfa, vous aurez compris que pour certains, c'est une sinécure… et gare à vous si vous faites une erreur, celle-ci sera sûrement difficile à corriger - ; et pourtant, on cite souvent avec une certaine envie le pragmatisme chinois, donc pourrait-on s'en inspirer? – pas trop cependant ,afin de 'garder la face' comme on dit là-bas - je vais citer en exemple ce qui m'a semblé être un sommet de ce pragmatisme : à Shanghai il existait un quartier quasi en ruines, mais qui conservait ce que l'on aime bien ici pour son charme : vieilles maisons, petites rues, ruelles,.. puis quelques petites boutiques sont venues, des petits restos aussi ; pas à pas le quartier s'est étoffé ; les propriétaires en ont largement profité pour augmenter chaque année leurs loyers, qui sont devenus très chers… mais le quartier était lancé : les touristes aussi bien Chinois que non Chinois avaient pris l'habitude de déambuler par-ci par-là, et de faire des achats dans des magasins de plus en plus sophistiqués ; pendant quelques années, les pouvoirs publics ne sont pas intervenus dans les transactions financières, laissant proprios et locataires faire des affaires ; puis un beau jour les taxes et les autres services communaux sont venus remettre les choses en ordre ; mais sans rappel des années précédentes… moralité : les proprios se sont enrichis, les commerçants ont pu s'installer solidement, la ville a gagné un quartier rénové sans investissement public…

Imaginez-vous cela possible en France ? Eh bien non, les caisses impôts, Urssaf et autres vous tomberaient dessus directement avec des prélèvements forfaitaires, car vous n'auriez encore aucun bénéfice à aligner… quant aux rénovations immobilières faîtes 'au clair de la lune ' - comme disent nos amis Italiens -, vous pouvez deviner ce qui se passerait.

 

Le formalisme français, une rigidité qui paralyse

Partager cet article

Repost 0