Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

achaisse.over-blog.com

2017 la France des réformes attendues: Etat, Education, Santé,... quelques paragraphes de constat, suivis de quelques paragraphes de réformes. A la fois mémorandum et version de travail, mais toujours rédigé avec le souci de changer ce qui peut l'être, notamment, et avec force, pour la jeunesse. Le livre est édité par Edilivre. Une version électronique est à 1,99€ sur le site de l'éditeur; la version papier est à 9,00€. N'hésitez pas à laisser des commentaires sur ce blog, ou à mécrire à f.achaisse@free.fr

Des citoyens multipolaires à la participation citoyenne

C'est un chemin bien délimité qui conduit de l'un à l'autre, même si, comme on l'a vu dans un précedent article, le point de départ, être un citoyen multipolaire, est une découverte personnelle parfois surprenante.

Quand la conscience individuelle de n'être pas que le rejeton de son territoire, ville ou campagne, région, nation, mais aussi, même un petit peu, de quelque chose de plus vaste, par exemple aussi le descendant d'un autre territoire, ville ou campagne, région, nation, d' Europe ou d'ailleurs, quand cette conscience individuelle a pris ses racines, il n'est pas de problèmes que l'on envisage comme avant.

Il y a une extension naturelle de la pensée vers l'effort d'acceptation de la différence, puis même parfois vers la tolérance, mais ce n'est pas toujours le cas .

Cependant quelque soit le niveau atteint par cet effort, le carcan d'une pensée unique est fêlé.

Ou en d'autre termes, l'appartenance exclusive, « pure et dure » pourrait-on dire, à une chapelle, à un clan,… est dépassée.

Et il en va de même avec l'appartenance aux partis politiques traditionnels avec leurs clivages historiques droite, gauche, extrêmes de l'un ou de l'autre, centre,… et bien trop nombrilistes et nationaux.

Le citoyen multipolaire ne se sent plus concerné par une « famille politique » plus qu'une autre ; par contre il se trouve en manque de reconnaissance politique et est naturellement enclin à prendre part lui-même aux décisions qui le concernent.

Ce souhait correspond en outre à la fonction citoyenne propre à chaque individu – voir le livre pour la fonction citoyenne - .

Il y a donc une conjonction de faits et de situations qui dirige notre société multipolaire à requérir avec force un pouvoir citoyen et une co-gestion de la politique de notre pays.

Des citoyens multipolaires à la participation citoyenne

Partager cet article

Repost 0